Appel à communication - Rencontres régionales européennes : citoyenneté et santé en Europe

IRTS - Citoyennete et sante en europeJournées d’étude
Rencontres régionales européennes : citoyenneté et santé en Europe
IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne – site de Montrouge
Du 26 au 28 mars 2014

Three day Conference : Regional European Meeting Citizenship and Health in Europe
IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne – site de Montrouge
The 26th, 27th and 28th March 2014

** Résumé

PDF - 80.7 ko
Appel à communication IRTS - en français
PDF - 76.7 ko
Appel à communication IRTS - in english

Le thème retenu pour l’édition 2014 des rencontres régionales européennes de l’IRTS à Montrouge, région Parisienne : Citoyenneté et santé, fera l’objet de conférences, ateliers, projections de films, débats et témoignages. Les communications proposées peuvent se situer dans l’un des axes suivants :
1) la promotion de la santé et de l’accès aux soins dans une perspective éthique et citoyenne ;
2) les réseaux sanitaires et sociaux comme vivier des projets d’action innovants.
Faisant suite aux rencontres de février 2012, ce colloque programmé du 26 au 28 mars 2014 vise à poser un cadre de réflexion permettant d’envisager la construction d’approches communes à l’intervention et à l’action sociales en Europe.

Synthesis

The subject of this colloquium to be held on the 26th, 27th and 28th March 2014 at Montrouge in the Paris region, is Citizenship and Health in European social action. Communications are invited in two main areas :
1) promotion of health and access to health care within an ethical and democratic perspective
2) social and health networks as a living source of innovation.
In continuity with the colloquium held in February 2012, this event aims to provide a framework for shared thinking and innovatory intervention in social work and social action in Europe. Contributions may take the form of papers for the plenary session, workshops, projection of films, participation in round table debate or case studies.

** Argumentaire

Les rencontres régionales européennes tenues à l’IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne en février 2012 ont permis d’appréhender la grande diversité des pratiques sociales à travers un grand nombre de pays représentés.
L’édition 2014 de ce colloque a comme ambition de poursuivre ces échanges à partir des espaces où l’innovation et la créativité du travail social se font connaître.
Face à la crise économique et à la complexité des enjeux, sociaux, politiques et pratiques, si différents d’un pays, voire d’une région à l’autre, nous restons convaincus que la capacité à innover est devenue une nécessité vitale pour les équipes engagées dans l’action sociale à travers l’Europe.

L’édition 2014 de ces rencontres prendra appui sur les points de convergence constatés. En effet, nous avons pu vérifier que le socle de valeurs humanistes et démocratiques, exprimé notamment dans la charte sociale européenne, constitue un point de repère incontournable.
Par ailleurs, les intervenants s’affranchissent des barrières linguistiques en développant un langage et un vocabulaire communs permettant une compréhension mutuelle. Nous avons relevé de nombreux points communs entre les pays, dans le champ de la santé, celui-ci étant souvent évoqué comme un enjeu majeur des politiques sociales et du travail social notamment par ceux intervenant bien en dehors du système sanitaire.

Les questionnements à mettre en débat au cours de ces rencontres de 2014 s’organiseront autour de plusieurs thèmes :

L’exercice de la citoyenneté ne passerait-il pas par une attention accrue au droit à la santé dans toutes ses composantes. Les conséquences de la mondialisation, visibles en termes d’accroissement des inégalités dans l’accès aux soins et d’apparition de nouveaux risques liés à la mobilité sont particulièrement évidents dans la champ du sanitaire. Comme le souligne la fédération internationale du travail social, les inégalités de santé affectent profondément les chances de vie de l’individu. Elles relèvent des sphères économique, sociale, politique et environnementale, notamment.
Plusieurs questions se posent. Comment les prendre en compte et favoriser une approche permettant de réduire les écarts entre groupes sociaux, de promouvoir l’accès à la santé et de lutter contre les discriminations dans ce domaine ?
Quelle reconnaissance du statut de l’usager, de sa place au sein des structures sanitaires et sociales non seulement en tant que "consommateur", mais surtout comme un acteur à part entière à tous les niveaux de la prise de décision ? Comment les travailleurs sociaux contribuent-ils à favoriser la réalisation effective de la citoyenneté quand précisément celle-ci est empêchée par le vécu de la maladie, par le handicap ou encore par les circonstances qui les favorisent ?

Le rôle du travailleur social est fondamental à l’égard des publics touchés par de multiples problématiques, dont le handicap, la maladie et le rapport aux normes sociales qu’elles engendrent. Ne devrait-il pas prendre mieux en compte les questions soulevées par la santé : le vécu du rapport au corps, les incitations à se "responsabiliser" face à la santé et la maladie ou encore la gestion de la prise en charge sanitaire et sociale ? Comment définir justement le rôle social du travailleur social dans le champ de la santé à la lumière des différentes expériences européennes, notamment, celles se référant aux concepts "d’empowerment", de "réseaux" ou encore du "care" ?

Le sanitaire s’inscrit pleinement dans le champ social. Au regard des expériences relatées et des analyses formulées, il apparaît que l’action sanitaire et l’intervention sociale se révèlent totalement imbriquées. Toutefois, l’on constate un certain éclatement des initiatives et des institutions.
Dans ce contexte, quels ponts peuvent être construits dans le paysage riche et parfois confus entre structures que leur mission relève exclusivement de la santé, qu’ils soient centrés sur le social ou qu’elle englobe ces deux aspects ? Il conviendrait de faire connaître les expériences innovantes de transversalité entre les sphères sanitaire et sociale, d’identifier les méthodes de travail en réseaux qui favorisent ces approches. En prenant la définition de l’OMS de la santé comme un "état de bien-être global", comment contribuer à la construction d’une véritable approche partenariale ?

Les propositions d’intervention à ces journées pourront se situer dans l’un ou l’autre des axes de travail suivants :

1. La promotion de la santé et de l’accès aux soins dans une perspective éthique et citoyenne. Quelles pratiques ? Quelle place pour la parole et les actions des usagers ?

Il serait question de :

- La place de l’individu par rapport au système sanitaire et social, sa citoyenneté en tant que "patient", "usager", "partie prenante" ou "client" de ces structures
- Les obstacles à l’accès à la santé, les discriminations liées à l’état de santé, au statut particulier de tel ou tel groupe, au handicap ou au genre
- Le rôle de la prévention, de l’éducation pour la santé et des missions des services traditionnels et innovants
- Les réseaux de soins primaires : notamment les réseaux ville hôpital, de santé mentale, de patients et ex-patients
- L’accompagnement des personnes porteuses de handicaps et notamment les nouvelles politiques de non-discrimination autour de la notion de "compensation"

2. Les réseaux sanitaires et sociaux constituent-ils un vivier pour les projets innovants ? Quelles initiatives ? Quels avantages et écueils ?

Cet axe recouvre :

- La place des intervenants sociaux par rapport aux besoins spécifiques des populations touchées par les grands enjeux de santé publique : petite enfance, vieillissement, qualité de vie et contraintes liées aux situations de handicap, accès aux soins ambulatoires et hospitaliers
- L’utilisation des ressources créatives en milieu sanitaire et social : formes de soin ayant recours à des pratiques artistiques, éducation en milieu de santé et recours au jeu, à l’expression et à la culture
- Les pratiques de coopération et de partenariat ayant recours à la transversalité et à l’interdisciplinarité

Argument

A wide variety of practices and innovations from a large number of countries were presented at The European Regional Colloquim held at Montrouge in February 2012.
In 2014, our ambition is to pursue the discussions thus engaged from the viewpoint of innovation and creativity in social work.
Given the economic crisis and the complexity of the political, social and practical situations so different from one county to another, we are convinced that the ability to innovate is a vital necessity for teams engaged in social action across Europe.

The 2014 edition of this meeting will build upon similarities and convergences made evident. Among other lessons, we were able to verify that a foundation of humanist and democratic values exists, given life by the European Social Charter.
Speakers were able to overcome linguistic barriers and develop a common vocabulary, despite the complexity of the field. The field of health was often in the forefront of discussion of social policy by speakers even those working outside the health care systems of their countries.

Papers are invited within the following topics :

Citizenship in action : does promoting citizenship for socially excluded populations mean more attention should be paid to access to health in all its aspects ? Globalization has had consequences visible in the increase of inequalities in access to health services, the appearance of new risks linked to mobility. As emphasized by the international federation of social work, inequalities in health profoundly affect the life chances of the individual. They impact upon economic, social and environmental conditions. Several questions are to be asked : how should they be taken into account ? Which approaches best reduce disparities between social groups and succeed in promoting access to health, particularly in the field of reducing discrimination ?
The conference will address such issues as the recognition of the status of service users within medical and social institutions, not only as "consumers" but also as actors at every level of the decision making process. How do social workers contribute to effective realization of citizenship when the individual is limited by experience of ill health, by handicap or by social circumstances that accentuate it.

The role of socials workers. This is a fundamental issue with regard to groups concerned by multiple problems such as handicap, illness and the relation to social norms that they generate. Could social workers take more notice of health questions such as body-health interactions, "responsibilisation" of service users for their health or questions about care management. How can the social worker’s role be defined in the field of health in the light of different European practices and particularly with reference to concepts such as "empowerment", "networks" or "care".

In dealing with these questions it becomes clear that health is an integral part of the social field. On the other hand, one notes that initiatives and institutions are extremely disparate and not always coordinated.
How can links be constructed in this picture of a rich variety of initiatives often difficult to decipher, between structures whose mission is exclusively related to health, those that are explicitly oriented to social problems and those that deal with both these areas. It is important to give accounts of innovatory initiatives showing how transversal approaches can be constructed and how networks contribute to their goals. Taking into account the World Health Organisation definition of health as a state of general well being, how can social workers contribute to it and with what realistic institutional partnerships can this be achieved.

Contributions are invited within one of the following two areas :

1. The promotion of health and access to care within a democratic and ethical framework : what kinds of practice ? What voice and what actions by service users ?

This might deal with :

- The role of the individual within the social and health system his or her citizenship as a "patient", "user", "stakeholder" or "client" of these structures
- The obstacles to access to health, discriminations linked to the health conditions, or to status of a particular group, type of handicap or in relationship to gender
- The role of prevention, education for health and the missions of traditional and innovatory services
- Networks of primary health care : particularly, networks between hospitals and local services, mental health networks, patients and ex patients
- Care of people with handicaps particularly within recent policies about non-discrimination or "compensation"

2. How can health and social networks contribute to innovatory projects ? What initiatives can be taken ? What are the advantages and difficulties associated ?

This might include presentations about :

- The role of social workers in relation to specific needs of groups concerned by major public health questions : workers with young children, quality of life and constraints of situations of handicap, access to hospital and community health care, work with the elderly
- Use of creative resources in the social and health environments : care projects using artistic practices, education in the field of health, use of games, expression and culture
- Practices of cooperation and partnership using an interdisciplinary approach

** Mots clés

Citoyenneté - Santé - Réseau - Accès aux soins - Prévention - Partenariat - Innovation - Créativité - Film d’action sociale

Keywords

Citizenship - Health - Networks - Access to services - Prevention - Partnership - Innovation Creativity - Films

** Comité d’organisation

- Anne Bernard, documentaliste, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne
- Brigitte Cheval, Directrice adjointe, ETSUP
- Colette Deversee, Comité européen d’action spécialisée pour l’enfant et la famille dans leur millieu de vie - EUROCEF
- Marie-Annick Frère, Mouvement Européen des Travailleurs sociaux
- Marie-Christine Girod, responsable Communication et Biennale du film de l’action sociale, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne
- Marie Haloux, formatrice, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne
- Olivier Huet, Directeur, site de Montrouge, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne,
- Hervé Morandeau, formateur, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne
- Yvette Mosca, secrétaire de direction, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne
- Eric Santamaria, responsable de formation, ETSUP
- John Ward, IRTS IDF Montrouge Neuilly-sur-Marne, laboratoire CRIDAF Pléiades Université Paris 13

** Modalités de soumission pour le 30 septembre 2013 - Prolongations

Les propositions de contributions (1500-2000 signes) sont à envoyer à :
- John Ward, coordinateur de la journée
john.ward@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

- Yvette Mosca, secrétariat de direction
yvette.mosca@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

- Pour les propositions de films, Marie-Christine Girod, responsable de la Biennale du film d’action sociale
marie-christine.girod@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

La langue de travail est le français. En cas de proposition de communication dans une autre langue, elle doit être accompagnée du texte intégral de l’intervention proposée en français.
Les auteurs préciseront la nature et le contenu de la contribution proposée : apport conceptuel théorisé, compte rendu analysé d’action, compte rendu de résultats de recherche scientifique, recherche-action, modèle ou approche spécifique de l’intervention sociale théorisée, témoignage, présentation audiovisuelle, poster.
Les propositions de productions artistiques ou créatives sont également bienvenues.
Les propositions de films seront soumises à l’avis d’une commission de sélection spécifique. Les réponses à l’appel à contribution comprennent 2 copies du film en DVD, accompagnées d’un court texte de présentation indiquant le genre du film (documentaire, fiction, etc), le propos et l’orientation choisis ainsi que les modalités de présentation pour le débat avec le public.

Submission of proposals for the 30st september 2013 - Extensions

Proposals (1500 to 2000 signs) should be sent to :
John Ward, coordinator of the conference
john.ward@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Yvette Mosca, secretariat
yvette.mosca@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Proposals of films - Marie Christine Girod, responsable of the festival of social action films marie-christine.girod@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu
marie-christine.girod@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

The working language of the conference will be French. Should participants wish to communicate in English they must send a full text at least one month before the conference. Only limited consecutive translation will be available.
Please indicate the nature and content of the contribution proposed : theoretical approach, analytic account of a project, presentation of research results, research-action presentation, audiovisual presentation or poster.
Propositions of artistic or creative productions are also welcome.
The proposition of films, will be submitted to a specific selection committee. Participants must send a copy of the film proposed in DVD format with a short text presenting the type of film (documentary, fiction, etc.), the content of the film and the orientation chosen as well as the form that the debate with the public will take.

Photo - Marie Christine Girod - Dynamo - Grand Palais 2013

Colloques, rencontres, journées d’études de l’IRTS


Explorez le site

Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés