Article : Accompagner – Un nouveau savoir-faire par Olivier Huet et José Puig

Print Friendly, PDF & Email

Les Cahiers de l'Actif - N°430/433Le Numéro double des cahiers de l’actif de mars/juin 2012 présente un dossier intitulé Accompagner et déployer les compétences dans les services en milieu ouvert (Sessad, Savs, Samsah, Ssiad…)

Olivier Huet – Directeur de l’IRTS site de Montrouge – & José Puig – Directeur d’Handidactique – I=MC2 contribuent à la réflexion en posant la question de la prévention des risques engendrés par le désordre d’un accompagnement très atomisé tel que peuvent le subir actuellement les personnes en situation de handicap.

Accompagner – Un nouveau savoir-faire

Le développement, depuis quelques années, des interventions médico-sociales, éducatives ou même de soin proprement dit au domicile des personnes en situation de handicap n’est pas sans répercussions sur la qualité de la relation entre le professionnel et la personne dépendante.

En effet, le changement radical du contexte de l’intervention, la “désinstitutionnalisation”, induit un nécessaire changement de positionnement des deux parties prenantes de la relation. Ainsi, l’usager est probablement de plus en plus tenté, incité à se conduire comme un “client” d’une offre de soin ou d’accompagnement, puisque, via la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), il va se retrouver dans une posture de financeur de la prestation. De plus, “l’effet domicile”, avec ses logiques de territoire va inévitablement impacter la relation.

D’autre part, et en partie pour les mêmes raisons, le professionnel va être conduit à chercher de nouveaux repères, d’une part pour s’adapter à cette situation et au positionnement de l’usager lui-même, d’autre part parce qu’il va faire l’expérience de la solitude face à autrui, alors qu’il a souvent construit son identité professionnelle dans une dynamique d’équipe.

Enfin, le professionnel, s’il est souvent seul lors de l’intervention, est également confronté à un déplacement temporel de l’interdisciplinarité : d’autres professionnels interviennent eux-aussi au domicile de la personne accompagnée, mais à d’autres moments. La coordination devient par conséquent problématique, au sens où elle “fait problème”, et nécessite la mise en place de systèmes nouveaux, au sein desquels le “case manager” doit probablement devoir trouver sa place.

Lire l’article sur le site : actif-online.com

Les Cahiers de l’Actif – N°430/433

A lire également