Formation handicap hors les murs pour les étudiants moniteur-éducateur

Print Friendly, PDF & Email

luis Morales & une partie de la promotion MELe Comité d’organismes gestionnaires à but non lucratif du secteur médico-social – CHEMEA – organise un colloque intitulé Parcours en situation de handicap – La fluidité en question le mardi 4 février 2014 de 9h à 16h au Génocentre d’Évry.

Luis Morales, responsable des formations de niveau IV et V, y a accompagné les étudiants moniteur-éducateur de 2e année. Il est convaincu que la richesse des réseaux est un plus pour la formation des futurs travailleurs sociaux.

La participation aux colloques, journées d’études… est une opportunité à saisir pour la formation des travailleurs sociaux. Cela devrait se faire beaucoup plus souvent. D’une part, ils y acquièrent des connaissances, cela les oblige à réfléchir avec les professionnels et les usagers… D’autre part, les étudiants, vont aussi rencontrer des étudiants d’autres écoles en travail social.



Michel Chauvière La fluidité de parcours et les freinsLa fluidité de parcours vu du côté des personnes concernées



La fluidité de parcours et l’adaptabilité des acteursLa fluidité de parcours confrontée à la rigidité règlementaire et administrative



Jean Simon Authenac, Directeur général AAPISEPause déjeuner

Présentation du colloque

Parcours en situation de handicap - La fluidité en questionVoici une notion qui, en apparence, peut paraître simple à saisir mais qui, à y regarder de plus près, est beaucoup plus subversive qu’on ne l’imagine. Subversive au sens qu’elle vient questionner le contexte actuel dans lequel évoluent les personnes en situation de handicap au regard du respect de leurs droits et des dispositifs de prise en charge qui leurs sont proposés.

Qu’en est-il de la fluidité des parcours au regard des représentations sociales, des stigmatisations et des clivages auxquels sont confrontées ces personnes et leurs familles ?

L’établissement ou le service a-t-il actuellement les moyens de s’adapter aux parcours de vie, de soin et d’accompagnement de la personne en situation de handicap ?

Du côté de l’administration, le cadre actuel des autorisations, des modalités d’orientation, de notification, de tarification, n’entraine-t-il pas automatiquement une certaine forme de cloisonnement ?

Du côté de la personne en situation de handicap qu’en est-il vraiment de la fluidité de son parcours ?

Sommes-nous devant une extrapolation de professionnels ou confrontés à une réelle problématique, clairement identifiée ?

Et, dans ce cas, qu’est-ce que cela recouvre et représente, comment cette problématique interfère-t-elle dans l’environnement et le quotidien de la personne et son rapport aux institutions. La personne en situation de handicap mental a-t-elle toujours les moyens d’élaborer des choix appropriés, d’être acteur-auteur de sa vie et de son parcours ?

Programme

ProgrammeLa fluidité en question

9h / 9h30

Accueil des participants. Exposition sponsors

9h45

Introduction par le Président de CHEMEA accompagné de Mme Rauze, vice-présidente du Conseil général de l’Essonne chargée des affaires sociales et de Michel Huguet, délégué territorial ARS 91.

Présentation de la journée, des thématiques abordées
et des invités.

Puis la parole au journaliste Vincent Edin qui anime la journée.

10h

Intervention 1 – Discussion informelle autour de la fluidité de parcours et des “petites boites” dans l’univers de Graeme Allwright.

Intervenants : Alice Casagrande & Didier Bichue

10h20

Intervention 2 – Qu’entend-on par “fluidité de parcours” ?
L’approche sémantique et philosophique.

Pour en parler : intervenant : Bertrand Quentin

10h45

Intervention 3 – La “fluidité de parcours” vu du côté des personnes concernées : les personnes en situation de handicap et leurs familles.
“Besoin ressenti, réponse adaptée à une préoccupation réelle ou fantasme de technocrate ?”

Pour en parler : Daniel Gacoin & table ronde.

Participants à la table ronde autour de Vincent Edin : Arlette Gambrelle, vice – présidente de l’UNAPEI ; Rose Touroude, UNAFAM ; Cédric Gicquel, GPF ; Marc Langlois, “la Main à l’Oreille”.

PAUSE. Exposition sponsors

11h45

Intervention 4 – “La fluidité de parcours et les freins”

Approche sociologique, les freins étant abordés de manière globale

Pour en parler : intervenant : Michel Chauvière.

12h15 – Pause déjeuner

14h

Intervention 5 – “La fluidité de parcours confrontée à la rigidité règlementaire et administrative”

Pour en parler : intervenants : Philippe Gaudon & table ronde

Participants à la table ronde autour de Vincent Edin : Philippe Gaudon ;
Jean-Philippe Horreard, Président CDAPH 91 ; Bruno Egron, inspecteur ASH2 Éducation nationale ; Ismail Meslub, Directeur du SHAVS AAPISE ;
Rita Roger, SESSAD EPNAK ; Michel Dumesny, Directeur ITEP CLAIRVAL
“nouvelle expérimentation dispositif ITEP” menée en partenariat avec 6 ARS.

15h

Intervention 6 – “La fluidité de parcours et l’adaptabilité des acteurs”

Pour en parler : intervenant : Pierre Savignat puis Jean-Yves Hocquet

Table ronde : participants à la table ronde autour de Vincent Edin : les
intervenants, Caroline Azemard, directrice de l’IRFASE institut de formation ; Olivier Julien, Keopse Epna ; professionnels porteurs d’expériences innovantes : François Prada, Directeur d’établissements dans les Landes décloisonnement des pratiques /dispositif éclaté
favorisant la fluidité des parcours.

16h

Le mot de conclusion du Président, les remerciements.

Contacts et lieu

Inscription

Secrétariat du colloque CHEMEA – Maison Valentine

1 Place de l’Orme St Marc – 91850 BOURAY SUR JUINE

01 64 91 92 20
S’inscrire par mail

Lieu

Génocentre D’EVRY

1 rue de l’Internationale

91000 EVRY

En savoir plus sur le site Internet : handicap-mental-essonne.fr

Photo : Luis Moralès – IRTS 2014

A lire également