La Conférence 2017 L’EASSW et l’UNAFORIS

PDF - 756.9 ko
La Conférence 2017 - programme

L’EASSW et l’UNAFORIS organisent, sous le haut patronage de l’UNESCO, La Conférence 2017 - Les formations en travail social en Europe : faire bouger les lignes pour un avenir durable du mardi 27 au jeudi 29 juin 2017 à Paris.
Des pré-conférences seront organisées le lundi 26 juin 2017 de 14h à 17h à l’Université Paris Descartes.

Ces dernières années, les sociétés européennes ont dû faire face à des défis conséquents. La crise financière et économique et ses implications politiques a obligé les pays européens à mettre en œuvre des politiques d’austérité drastiques. Dans de nombreux pays, ces mesures ont conduit au démantèlement de l’État providence, ancrant ainsi le travail social et les formations en travail social dans un nouveau contexte politique et sociétal. Ces changements affectent non seulement les politiques d’aide sociale, mais font aussi surgir de nouveaux défis dans de nombreux domaines – économique, politique, socioculturel, écologique.

** Impressions

Clément Bosqué, directeur IRTS – Site de Montrouge – a passé 2 demi-journées au salon EASSW – UNAFORIS Social Work Education in Europe.

C’est un rendez-vous important qui a réuni à Paris du 26 au 29 juin 2017 plus de 200 participants venus de toute l’Europe sur le thème Les formations en travail social en Europe : faire bouger les lignes pour un avenir durable.
Dans les locaux spacieux de l’Université Paris-Descartes, rue des Saints Pères, pas d’eurocentrisme, puisqu’on y parle aussi bien du Canada, de l’Arménie, de la Turquie ou de Puerto Rico.
Impossible d’assister à toutes les tables rondes et interventions : la plupart sont organisées en simultané, pour offrir le plus de choix possibles aux participants. Un véritable supplice de Tantale ! Il faudra attendre la parution de certaines publications dans les revues scientifiques pour retrouver quelque chose de la richesse des présentations et des échanges.

Personne accompagnée actrice de la formation
À titre d’exemple, autour du Pr. Peter Beresford, de l’Université d’Essex, Royaume-Uni, également militant du réseau Power Us, des équipes venues d’une douzaine de pays évoquent leur expérience de l’inclusion des personnes accompagnées dans le processus de formation, comme enseignants.
Venus de Suède, une personne sans domicile, une réfugiée de la guerre de Bosnie et un usager des services d’hospitalisation psychiatrique ont pu partager leur expérience en tant que formateurs, et leur contribution à vaincre la distance entre théorie et pratique.
Un ancien détenu et toxicomane norvégien plaisante : “avec cinq ans de prison et trente ans de consommation de drogues derrière moi, disons que ma formation m’a coûté un peu plus cher que la vôtre”.
Avec le Dr Gaby Straßburger, de l’école de travail social de Berlin, la thématique du co-teaching a été approfondie, ainsi que la façon de valoriser ce savoir sans rester entre universitaires et sachants.
Les collègues de l’Université de Sherbrooke, Québec, venus nombreux, ont rendu compte de leur expérience en insistant sur la nécessité de réunir tous les types de savoirs : aidants, enseignants, usagers, étudiants.

Autre journée, autres sujets, autres intervenants
Une formatrice israélienne se penche sur l’équilibre entre approches “micro” et “macro” comme déterminants de la motivation et du sentiment de compétence des étudiants en travail social.
Christine Dutrieux, de l’IRTS Aquitaine, revient sur les enjeux théoriques de la réglementation française sur la qualité des établissements de formation, qui nous concerne au premier chef.
Nous parlons des référentiels professionnels russes et du rapprochement entre enseignements académiques et professionnels.
Nous découvrons les démarches d’accréditation et d’évaluation externe au Portugal.
Avec l’école de travail social d’Iowa, nous discutons des réponses qu’apportent les formats numériques aux exigences de la formation en travail social, notamment en termes de valeurs… de nombreuses idées reçues sont battues en brèche.
Côté français, John Ward a introduit le sociologue Michel Wieviorka ; Alain Bonnami a pu présenter le travail de formation des pairs aidants ; Bénédicte Pochet pour le dispositif OASIS, Nathalie Sanquirgo ; Anne Petiau et Marcel Jaeger comptent aussi parmi les intervenants. [1]

La suite…
Au-delà des frontières et des différences juridiques et organisationnelles entre pays, les points de convergences sont nombreux. On en ressort avec la certitude de l’intérêt d’aller voir hors de nos frontières.
Le prochain congrès aura lieu en 2018 à Enna, en Sicile, et portera sur l’éthique.

[1] Participations de l’IRTS
- Alain Bonnami – formateur à l’IRTS – pour une présentation intitulée Professionnalisation des pairs aidants. Analyse d’une action de formation innovante le mardi 27 juin 2017 dans la thématique Practices to facilitate participation. Une action de formation mise en place à l’IRTS.

- Bénédicte Pochet – responsable de la prépa à l’IRTS – sur le stand du dispositif OASIS le jeudi 29 juin 2017.

- Nathalie Sanquirgo – coordinatrice CAFERUIS MASTER à l’IRTS – pour une présentation avec Anne Petiau intitulée La formation au diplôme d’ingénierie sociale – DEIS – : quels experts du social voulons-nous pour demain ? le jeudi 29 juin 2017 dans la thématique Evaluating quality in swe.

- John Ward - responsable Recherche et développement de l’alternance - International à l’IRTS- Commettee scentific & reviewing commettee de la conférence.


Explorez le site

Géolocalisation

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
1 rue du 11 Novembre
92123 Montrouge
Tel : 01 40 92 01 02
contact.montrouge@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne
150 avenue Paul Vaillant Couturier
93330 Neuilly-sur-Marne
Tel : 01 49 44 67 10
contact.neuilly@irts-montrouge-neuillysurmarne.eu

Qui sommes nous

Association fondée en 1900 et déclarée le 26 juillet 1901, elle devient une Fondation reconnue d’utilité publique en 1978. En 1987, la Fondation ITSRS (Institut de travail social et de recherches sociales) est agréée en tant qu’Institut Régional du Travail Soial (IRTS). À partir de novembre 2001, l’ITSRS à Montrouge et l’ISIS à Neuilly-sur-Marne ont été réunis afin de former un seul IRTS sur deux sites regroupant au total près de 1700 étudiants.

Nos partenaires

Ile de France Unaforis

© 2009 fondation-itsrs.org, tous droits réservés