Rencontre à l’IRTS – La culture dans l’évolution de la psychiatrie

Print Friendly, PDF & Email

Joel_Kerouanton.jpgL’une des idées portées par Joël Kerouanton, formateur responsable des médiations créatives à l’IRTS – site de Neuilly-sur-Marne – est de provoquer un dialogue constant entre les travailleurs sociaux et l’art. En centre de formation, précise t-il, les médiations créatives proposent des espaces ouverts aux brassages des idées, des cultures, par l’instauration de temps pédagogiques informels et l’ouverture à des partenariats institutionnels culturels.

Ainsi, c’est donc le mardi 8 novembre 2011, que soixante-dix étudiants éducateurs spécialisés de 3ème année, ont vécu un après-midi retour d’expérience de la journée du 22 septembre organisé par Joël Kerouanton ; journée à laquelle ils avaient participé, dans le cadre de leur formation. Les étudiants étaient alors sortis de l’école, c’est encore un peu rare à l’IRTS… pour participer à Paris à la 2ème journée des Rencontres européennes du Futur Composé intitulées Culture et Psychiatrie.

EtudiantsES3_neuilly_2011.jpgAriane Arapu, étudiante interviewée à cette occasion par Joël Plantet, journaliste à Lien social [[Lien social n°1035 – Le festival du Futur composé – l’héritage de Bonnafé et Basaglia – 21 octobre 2011]], avait notamment relevé que lors de cette journée, il avait manqué de temps d’échange avec le public et avec les étudiants. Gilles Roland-Manuel, Président de l’association du Futur composé avait alors tendu la perche… pour venir à l’IRTS.

Malgré le fait que les étudiants sortaient à peine d’un partiel en ayant eu peu de temps pour déjeuner… le dialogue a pu s’établir pleinement avec Gilles Roland-Manuel – également médecin psychiatre en IME – et Nabil Naffati – Directeur du site de Neuilly-sur-Marne. De nombreuses questions ont ouvert sur des pensées très pertinentes autour de l’antipsychiatrie et de l’articulation vivante entre art et soins.

Fred Soupa, réalisateur présente son documentaire à l'IRTS Joël Kérouanton avait aussi proposé à Fred Soupa de présenter, en ouverture de cette demi-journée, son documentaire Nos plusieurs , projeté en avant-première le mercredi 21 septembre à l’Hôtel de ville de Paris.

Fred Soupa, en introduction, a fait part de son enthousiasme. Pour l’instant ce film a surtout été vu par des parents, des partenaires de futur composé… Je suis un réalisateur heureux de rencontrer des jeunes, mais aussi de futurs professionnels, de recueillir leurs paroles.

Le film, d’une durée de 56’ porte sur la rencontre des jeunes autistes avec le Mahâbhârata, une création en 2010 du festival futur composé.

Projection du documentaire Nos plusieurs à l'IRTSComment la différence peut-elle se transformer en point de convergence, de ressemblance ?

À travers des binômes atypiques, Nos plusieurs interroge les affinités en construction, l’ajustement des possibles entre des univers très éloignés en apparence : un texte ardu, très identitaire et millénaire d’une part, le handicap mental et l’immédiateté d’autre part.

Autour de la création théâtrale du Mahâbhârata, le plus grand poème épique indien jamais écrit, une dizaine d’autistes s’immergent dans les exigences du spectacle vivant.

La revue de presse du documentaire Nos plusieursLien social – Article L’héritage de Bonnafé et Basaglia

La suite avec l’association Futur composé est amorcée, d’une part par la participation éventuelle – à construire – de Gilles Roland-Manuel aux 1ères rencontres régionales européennes organisées par l’IRTS du 7 au 9 février 2012 et par l’inscription du documentaire Nos plusieurs à la sélection de la 5ème édition de la Biennale du film d’action sociale de février 2013.

Photos : Marie Christine Girod – Novembre 2011

A lire également