…Traces n°10

Print Friendly, PDF & Email

Edito

Marcel JAEGER, Directeur général de l’IRTS

2Au-delà de la formation théorique…2

Trace n°10Par formations « théoriques », nous pouvons entendre tout aussi bien formationsscolaires ou universitaires, en sachant que les contenus de formation prennentsens et appui sur des situations concrètes.

~

~

~

Mais il nous semble important d’insister sur deux dimensions :

 l’alternance comme principe pédagogique essentiel, que ce soit sous la forme
de contractualisations spécifiques (l’apprentissage, les contrats de professionnalisation…)ou sous la forme classique des stages qui engagent d’autant plus la responsabilité des équipes professionnelles dans la production des qualifications que l’on parle désormais de « sites qualifiants » ;

 la réflexion sur la pratique comme forme de régulation des accompagnements ou les temps d’échanges sur des questions éthiques. On notera que, pour la première fois, un texte donne une place à cette dimension de la formation : le décret du 6 janvier 2005 relatif aux instituts thérapeutiques éducatifs et scolaires (ITEP) indique : « L’établissement développe des modes de soutien aux professionnels.
Ces soutiens peuvent prendre notamment la forme d’actions de supervisions et
d’analyse des pratiques menées par des professionnels distincts de ceux appartenant à l’équipe thérapeutique ».

Certes, les ITEP étant placés à l’intersection de l’éducation spécialisée, de la protection judiciaire de la jeunesse et de la psychiatrie, du fait de l’hétérogénéité de la population accueillie, on peut comprendre qu’ils bénéficient de dispositions spécifiques. Mais on peut se dire qu’ils ouvrent la voie à une approche particulièrement dynamique de la formation des professionnels. De quoi donner des idées pour l’avenir…

…Traces n°10 à télécharger