Parution : contribution à Vie Sociale d’Anne Petiau et Lionel Pourtau – Picri

Print Friendly, PDF & Email

VIE SOCIALE N°1/2012Autre article, cette fois-ci dans le N°1/2012 de VIE SOCIALE Autonomie et contrôle social – Mythe et réalité et issu de la recherche-action Picri intitulé : Une autonomie polysémique. Réflexions à partir d’une recherche-action sur l’accès aux droits et aux soins des squatters et par Anne Petiau et Lionel Pourtau.

Présentation du N°1/2012 de VIE SOCIALE

Autonomie et contrôle social – Mythe et réalité.

L’autonomie et le contrôle social sont des sujets d’actualité de plus
en plus débattus. Mais que signifient réellement ces concepts ?

Comment sont posés les nouveaux questionnements ? Cette réflexion
menée dans le séminaire de recherche organisé par la Chaire Travail
social/Intervention sociale du CNAM – le LISE – et le GRIF, est reprise,
complétée et enrichie dans ce numéro de Vie Sociale.

Ces deux notions doivent toujours être articulées. En effet, le
contrôle social peut être entendu dans sa dimension répressive, mais il
renvoie aussi à la régulation des comportements inhérente à toute vie
en société, ainsi qu’à l’objectif de protection des personnes
vulnérables. D’autre part, la visée d’autonomie des personnes peut,
quant à elle, entraîner de nouvelles formes de contrôle : définition
normative de l’objectif d’autonomie, contractualisation et
responsabilisation de l’individu, etc.

Aussi, après une analyse de l’évolution des concepts du contrôle et
de l’autonomie, deux axes sont retenus pour penser les tensions entre
autonomie et contrôle : l’autonomie et contrôle dans les politiques
sociales, l’autonomie et contrôle des usagers et des travailleurs
sociaux.

Si toute relation d’aide induit une relation de dépendance, et que les
usagers supportent de plus en plus mal la main mise sur leur
existence, en même temps, ces mêmes usagers demandent souvent
un soutien qui puisse les porter vers l’autonomie. Est-il encore possible
de mener la relation d’assistance portée par une logique de réciprocité,
d’échange, de lien social et de solidarité ?

Ce numéro de Vie Sociale contribue à montrer combien, malgré le
contexte extérieur et ses orientations fortes vers la conformité et son
contrôle, l’autonomie du Sujet est à chercher dans ce qui donne sens à
l’action. Une réflexion approfondie sur l’action est indispensable pour
formuler de façon intelligible le projet moderne d’autonomie, dans ses
dimensions morale, politique et juridique.

Sommaire.

Hommage à Simone Crapuchet

DU SENS HISTORIQUE AUX CONCEPTIONS ACTUELLES

– Analyse critique du concept de contrôle social. Intérêts, limites et risques.

Brigitte Bouquet

– De l’autonomie émancipatrice à l’injonction d’autonomie

Beatrice Appay

– L’autonomie entre aspiration et injonction : un idéal ?

Marlène Jouan

AUTONOMIE ET CONTRÔLE DANS LES POLITIQUES SOCIALES

– Effets ambivalents des politiques d’insertion. Les droits et devoirs
à l’épreuve de l’expérience vécue des bénéficiaires

Cyprien Avenel

– Acteurs sous contrôle : nouveau paradigme de l’action sociale. L’exemple du RSA

Christelle Petit

– Une autonomie polysémique. Réflexions à partir d’une recherche-action sur l’accès
aux droits et aux soins des squatters

Anne Petiau, Lionel Pourtau

– Les effets des revenus d’assistance : mythe ou réalité ?

Aurélien Purière

AUTONOMIE ET CONTRÔLE DES USAGERS ET DES TRAVAILLEURS SOCIAUX

– Vieillesse, contrôle social et idéologie sécuritaire. Entre autonomie et dépendance

Jean-Jacques Amyot

– La notion d’autonomie dans le travail social : l’exemple du RMI/RSA

Elodie Alberola, Patrick Dubéchot

– Les acteurs de l’intervention sociale : entre hétéronomie et autonomie du travail

Roger Bertaux, Philippe Hirlet

POUR CONTINUER LE DÉBAT

– Oser le débat sur la notion de contrôle social ?

Marcel Jaeger

VIE SOCIALE

N°1/2012

Cedias – Musée social