Devenir sujet de droits dans le Chili néolibéral : les mythes de la protection démocratique de l’enfance – Paula Cubillos

Print Friendly, PDF & Email

Paula Cubillos, formatrice à l’IRTS, docteur en sociologie, chercheuse associée au CERLIS, Université Paris-Descartes – USPC a publié en 2018 un article intitulé Devenir sujet de droits dans le Chili néolibéral : les mythes de la protection démocratique de l’enfance dans la revue Problèmes d’Amérique Latine.
La thématique de ce numéro est Enfances, droits et politique.

Cet article aborde la question de la reconfiguration de l’action étatique menée en faveur de l’enfance au Chili, qui est marquée par l’empreinte du néolibéralisme démocratique.
La restructuration économique mise en place par la dictature, depuis 1973, implante un État résiduel qui fusionne modernisation de la gestion et approches tutélaires de l’action sociale. Ce modèle va se consolider en démocratie, proposant des stratégies hybrides de protection.
Ainsi, le cadre d’action qui se dessine à partir de la ratification de la Convention des Droits de l’Enfant (1990) est une fusion de stratégies fragmentaires, technocratiques et tutélaires qui reflète les caractéristiques du modèle résiduel-majoré de protection de l’enfance.

Cependant, les administrations démocratiques défendent ce modèle en brandissant les arguments de l’inévitabilité du cadre normatif de la dictature et de l’impossibilité d’une transformation du cadre politico-économique dont dépendent les politiques de protection de l’enfance.

Nous essaierons de démontrer que cette condition d’inévitabilité relève de mythes sociaux, en proposant une lecture diachronique de l’action étatique, pour faire apparaître la continuité de ce processus dont l’origine précède la dictature et qui se confirme en démocratie. Ainsi, nous ciblerons les enjeux que nous pose l’élucidation du sens du phénomène démocratique néolibéral à partir des sens du politique dans le Chili contemporain.

Accessible en ligne sur le site Internet Cairn.info

Problèmes d’Amérique Latine N° 108
Éditions ESKA
Enfances, droits et politique
2018