Articulation diplôme d’État & licence à l’IRTS

La spécificité du projet pédagogique de l’IRTS

Le projet de l’IRTS est d’accroître le champ des possibles pour tous ses étudiants.

Depuis 1990, l’IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne propose, sur ses 2 sites de formation, aux étudiants se préparant à un diplôme d’État d’Assistant de service social – ASS –, d’Éducateur de jeunes enfants – EJE –, ou d’Éducateur spécialisé – ES –, une double diplômation.
Parallèlement à la préparation au diplôme d’État, les étudiants se préparent également à l’obtention d’une Licence Sciences sanitaires et sociales – SSS –, en partenariat avec l’Université Sorbonne Paris Nord.

Pourquoi ce projet pédagogique spécifique ?

Les enseignements et/ou des espaces de formation sont communs à la licence et aux référentiels de formation des diplômes d’État. De fait, pourquoi ne pas en tirer profit et ainsi offrir la possibilité aux étudiants d’obtenir deux diplômes en 3 ans.
De plus, les apports théoriques approfondis permettent d’assoir une pratique professionnelle solide et réfléchie.
Enfin, les enseignants viennent d’horizons divers, irriguant ainsi les savoirs et les savoir- faire. Les uns et les autres ouvrent à des méthodologies et des modes de pensées complémentaires et variées.

De quelle licence s’agit-il ?

Il s’agit de la licence Sciences sanitaires et sociales – SSS. Elle est dispensée en partenariat avec l’Université Sorbonne Paris Nord – USPN. Néanmoins, tous les enseignements se déroulent sur le site de Montrouge ou de Neuilly-sur-Marne, selon le lieu d’inscription choisi.

Pourquoi la licence Sciences sanitaires et sociales et pas une autre ?

  • parce que le rapprochement entre le secteur sanitaire et le secteur social se renforce dans les services et les établissements
  • parce que les professionnels du secteur sanitaire et du secteur social sont appelés à travailler ensemble au quotidien auprès des personnes accompagnées
  • parce que les publics en souffrance et accompagnés par ces professionnels, sont à le fois victimes de difficultés sociales et de soucis de santé psychique et/ou physique
  • parce que cette complémentarité entre professionnels du secteur social et professionnels du secteur santé ne peut qu’être bénéfique à la personne accompagnée
  • parce qu’il y est question de santé publique et que nous sommes tous concernés par ces aspects

Mais alors, si on se présente à 2 diplômes, il y a 2 fois plus de travail à fournir ?

Non.
L’intérêt de ce projet est de permettre aux étudiants, par les biais d’enseignements communs au programme de Licence et au programme des diplômes d’Etat, de suivre des cours qui préparent à la fois à l’un et à l’autre des diplômes.

C’est possible ça ?

Oui.
C’est pour cela que le projet est porté et existe depuis plusieurs années. Néanmoins cette chance de pouvoir entrevoir la double diplômation nécessite un travail soutenu, mais pas le double de travail.

Et la professionnalisation dans tout ça ?

Former les étudiants au métier choisi reste la priorité de l’IRTS.
C’est ainsi que des dispositifs de formation bien précis, des interlocuteurs – formateurs – bien définis, accompagneront l’étudiant lors de ses expériences de terrain mais aussi tout au long du parcours de formation.
Nous accordons une large place à l’alternance intégrative, ce qui signifie que des lieux de stage informés de nos pratiques pédagogiques accueillent les étudiants, et les forment concrètement au métier. Ces mêmes professionnels de terrain viennent partager leurs expériences en donnant des cours sur telle ou telle point concernant les pratiques professionnelles et réfléchissent avec les étudiants sur le comment faire et pourquoi le faire – savoir-faire et savoir être. Les 3 ans de formation se découpent entre temps de stages et cours à l’Institut.

Mais alors pourquoi avoir besoin de 2 diplômes ?

La vie professionnelle est de plus en plus mouvante et dynamique, mais aussi incertaine. L’environnement évolue et il se peut que le métier choisi aujourd’hui, ne soit plus adapté au monde de demain. Il faut mettre toutes ses chances de son côté.
Dès lors que le diplôme de Licence est acquis, il autorise la poursuite d’études en masters – même si ce n’est pas dans l’année qui suit la diplômation –, c’est donc une ouverture possible vers d’autres champs professionnels, vers d’autres rôles et d’autres fonctions.

Partagez