Dispositif national de soutien médico-psychologique aux soignants et professionnels du social

Print Friendly, PDF & Email

Procédure

Depuis le 10 avril 2020, le Ministère des solidarités et de la santé a lancé le Dispositif national de soutien médico-psychologique aux soignants et aux professionnels en charge de l’accompagnement de personnes vulnérables dans le cadre de l’épidémie de CORONAVIRUS – COVID-19. Les étudiants peuvent également bénéficier de ce soutien.

La situation liée à l’épidémie de Covid-19 constitue une situation potentiellement stressante pour de nombreuses personnes.

La procédure décrite ci-dessous vise principalement les établissements ou structures n’ayant pas pu à cestade mettre en place un dispositif de soutien psychologique pour les personnels des établissements de santéet médico-sociaux et des services de soins à domicile. Ces dispositifs peuvent s’organiser à l’échelle desterritoires notamment pour renforcer le soutien médico-psychologique auprès des équipes, en complémentdu dispositif national décrit ci-après.

1. Un dispositif de repérage, d’orientation et de prise en charge

Afin de répondre aux besoins nés de cette situation, un dispositif national de prise en charge médico- psychologique au bénéfice des personnels des secteurs privé et public est mis en place. Il a vocation à s’adresser prioritairement aux personnels soignants des établissements et des services de soins à domicile – médicaux et paramédicaux – mais pourra également être mobilisé par les personnels administratifs, logistiques et les étudiants confrontés sur le terrain à des situations inédites tout comme parles professionnels en charge de l’accompagnement des personnes vulnérables. Il vient en appui desdispositifs préexistants pour les personnels médicaux et les corps de direction – CNG–, des initiatives locales, et de la forte mobilisation des services de santé au travail dont le renforcement a été mis en œuvre dans denombreux établissements.

L’objectif est d’assurer, après une analyse rapide de la situation, soit une orientation notamment vers unaccompagnement de proximité s’il apparait plus adapté, soit une prise en charge directe en prenant le tempsnécessaire à une évaluation de professionnels de santé qui présenteraient des manifestations de stress aiguou une détresse psychologique dans leur discours.

Le dispositif national s’appuie sur :

  • un numéro vert pour les personnels de santé mobilisés au chevet des patients dans le cadre de lacrise Covid-19 : 0800 73 09 58 (8H00 – Minuit)
  • un accueil par des psychologues cliniciens bénévoles intervenant conformément à une charte debonne pratique sur laquelle ils s’engagent

2. Processus de gestion des appels

Le processus de gestion des appels est le suivant :

L’appel passe par la plateforme 0 800 130 000 : service d’information CODIV-19

Si repérage par les opérateurs du numéro vert d’un besoin de soutien psychologique, transfert vers :

  1. la plateforme Croix-Rouge écoute 0 800 858 858  ; appelants non soignants ou n’exerçant pas dans un établissement sanitaire ou médicosocial
  2. la plateforme du ministère des solidarités et de la santé dédiée au soutien psychologique pour les soignants 0 800 73 09 58

Le N° vert dédié aux soignants permettra une évaluation de la situation de l’appelant dans le cadre d’un échange avec un professionnel qualifié en incluant plusieurs possibilités d’orientations en fonction du besoin formulé – ex : auprès des médecins traitants, du service de santé au travail de rattachement, des dispositifs d’aide régionaux… En cas de fragilité impliquant un suivi, l’écoutant propose une levéed’anonymat permettant un rappel par la CUMP dans un délai de 48 heures.

  • aucune donnée nominative n’est conservée
  • les entretiens sont anonymes, seules les questions de contexte relatives à l’activité de l’agent sont admises de la part du psychologue

Cette plateforme fonctionne grâce à des psychologues bénévoles.

Une adresse générique, soutien-covid-19@sante.gouv.fr fonctionne et permet de recueillir les candidatures qui sont étudiées et traitées. Les psychologues volontaires sont accompagnés par une cellule de gestion administrative et technique.