Parution – Accessibilité et non recours aux services publics.

Print Friendly, PDF & Email

Accessibilite_et_non_recours_aux_services_publics_i.jpgLes politiques sociales, revue scientifique, internationale et multidisciplinaire vient de faire paraître Accessibilité et non recours aux services publics.

10 contributions sur 3 plans : les politiques sociales européennes ; les obstacles et les limites & deux expériences innovatrices.

Le nombre d’ayants droit qui n’ont pas recours aux diverses prestations sociales ou prestations de santé semble important dans l’ensemble des pays occidentaux. L’information à ce propos est peu établie et mal diffusée. C’est au contraire l’impression d’abus dans les prestations qui domine dans les représentations sociales et les discours politiques. Le non-accès aux prestations publiques, en particulier dans les domaines de la santé et du social est un problème relativement peu traité dans la littérature scientifique.

Ce numéro tente d’éclairer cette question sous divers aspects en décryptant certains des mécanismes en cause et en cherchant à montrer sur différents registres les risques sociaux encourus. Les auteurs, de disciplines variées, mettent au jour des logiques politiques qui peuvent expliquer les difficultés d’accessibilité aux services, des obstacles qui se dressent sur le chemin de ceux pour lesquels les dispositifs sont pensés, ainsi que des dispositifs innovants pour les dépasser.

Sous la direction de René Knüsel & Annamaria Colombo. Université de Fribourg – Suisse – Décembre 2014.

Un article de Brigitte Berrat, sociologue & responsable des formations supérieures à l’IRTS, intitulé Pourquoi en vient-on à renoncer à ses droits sociaux ? Le cas du non-recours aux droits et dispositifs liés au handicap.

L’analyse des causes de renoncement à des droits sociaux met en évidence les distorsions entre l’offre de reconnaissance proposée par les politiques publiques – fondées sur des principes de catégorisation et de ciblage – et les attentes de reconnaissance telles qu’elles sont éprouvées par les personnes concernées : cette offre de reconnaissance est tantôt ressentie par les bénéficiaires potentiels comme dépréciative, décalée ou insatisfaisante.

Cette dimension renvoie notamment à des conflits de normes : les conceptions de l’autonomie, de la solidarité, de l’intégration et de la participation notamment, que revendiquent les individus, apparaissent en effet déterminantes dans la compréhension de leur attitude face à l’offre publique. Dans certains cas, et paradoxalement, le renoncement apparaît comme la stratégie la plus pertinente pour maintenir le respect de soi et l’estime de soi – A.Honneth, 2006.

N° – 3&4/2014

Commande en ligne sur le site Internet : lespolitiquessociales.org

Disponible au centre de documentation de l’IRTS.