Rencontre – Travail social… le grand malentendu avec Eric Kérimel de Kerveno

Print Friendly, PDF & Email

Photos – ©Marie Christine Girod – IRTS 2019

4e Rencontre de divulgation scientifique.

Alexis Mombelet, formateur à l’IRTS, organise une présentation de l’ouvrage Travail social… le grand malentendu, en présence de l’auteur, Eric Kérimel de Kerveno, le mardi 14 mai 2019 à 16h30 à l’IRTS – site de Montrouge.

Introduction par Clément Bosqué, directeur IRTS-Site de Montrouge.

Public

  • professionnels du secteur social et médico-social
  • référents de stage
  • étudiants

Date & lieu

  • mardi  14 mai 2019 à 16h30
  • IRTS Site de Montrouge – 1 rue du 11 novembre – 92120 Montrouge. Salle Bianquis – RDC

Inscription

  • nombre de places limité
  • entrée libre avec inscription en ligne obligatoire

Présentation
Ce livre délivre un message clair : le travail social est communautaire ou n’est pas, tout en dévoilant comment il se donne : par le croisement des expériences mais aussi dans la solitude, celle du doute et de l’errance.

Ce texte est fait d’expériences de vie, croisées au fil des ans et des rencontres, dont bon nombre sont autobiographiques mais dont l’auteur lui-même se demande ce qui les relie, éclairant paradoxalement la continuité du travail et la discontinuité de l’histoire. Ce qui les relie ? la volonté, la force, l’espoir et le doute, la présence à l’autre, l’amour, l’engagement. Ce qui pose question : les situations limites, la responsabilité, la reconnaissance, l’amour et la juste distance, la répétition et la reprise, l’accueil, le savoir supposé des experts, le savoir du profane, qui ne sait pas encore qu’il sait. Il s’agit en fait de rencontrer l’autre en personne, “qui” et non pas “quoi”, “qui il est” et non pas “ce qu’il est” – toxicomane, prostituée, malade, schizophrène, mauvais pauvre ou précaire.

L’auteur montre le pouvoir de changement qui existe dans la rencontre. Comment aller vers les gens est une vraie question.

Vers qui aller en est une autre : qui en a le plus besoin ? On ne peut que remarquer la quantité de femmes – il y a moins d’hommes que de femmes dans les cas présentés – prises ici comme exemples de situations qui emprisonnent doublement le travailleur social et son autre dans une réalité sombre et misérable, celle d’une identité qui n’a pas été choisie et que la violence catégorielle n’a cessé de montrer du doigt et d’abîmer au fil du temps.

Il s’agit d’être en permanence en altérité. Dans les termes de Ricœur, ce livre est dans la confrontation de soi à l’autre un “parcours de reconnaissance”.

Travail social… le grand malentendu, Eric Kérimel de Kerveno, Champs social Editions, 2018.

Éric Kérimel de Kerveno
Éric Kérimel de Kerveno, éducateur spécialisé dans un premier temps – 1984 –, il travaille en prévention de la toxicomanie à Marseille, puis en 1995, reprend des études et obtient une maîtrise d’histoire contemporaine puis un DEA.

Ces années de recherche ont participé à construire un regard distancié sur le travail social.

Il deviendra directeur de l’association de santé communautaire Autres regards puis directeur général d’Habitat alternatif social – HAS.

A lire également